LE PORTRAIT

L’histoire de chaque portrait  est différente, mais  c’est à chaque fois la trace d’une rencontre à l’intersection de deux mondes-un moment intense, car toujours dans une certaine urgence.

Organisé ou improvisé, un moment, où deux personnes ouvrent une parenthèse pour arrêter une image.

Cette parenthèse est un endroit magique où peut avoir lieu  un échange unique, impossible dans d’autres circonstances. 

Et là, souvent d’une manière assez surprenante, chacun prend la mesure de ce qu’il veut – peut – donner, de ce qu’il voit – veut – prendre, 

alors une image se pose, là, dans l’écart.

Une image donnée et choisie à la fois, trace de cet instant d’entente et de  reconnaissance qui tient autant du modèle que du photographe et qui appartient à eux deux.

Si le portrait est ainsi au centre de mon travail, c’est pour cette intensité déstabilisante qu’une rencontre photographique avec l’autre peut provoquer; c’est pour cet aspect qui tient du jeux de s’ouvrir  rapidement sur un terrain  commun.

Et plus simplement, c’est un bel échange entre deux étrangers qui le deviennent un peu moins.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :